RSS

Archives Mensuelles: juillet 2011

Funky Guilleri + update aoûtien

Des fois, je sais pas quoi faire. Alors je fais n’importe quoi.

Mais, God ayant made me funky, je fais du n’importe quoi funky.

Voilà, c’est honteux, je sais, de perdre mon temps à faire ça.

But sometimes, it’s so good to faire n’importe quoi.

Bon, sinon, j’ai composé et enregistré une nouvelle chanson … mais une vraie cette fois-ci, avec des vraies paroles qui veulent presque dire quelque chose et une très jolie mélodie. Ca sera pour le prochain EP.

 

UPDATE : Dans la série « j’ai rien de mieux à foutre … »

 

Étiquettes : , ,

Call On Me

Voici un exemple de foutage de gueule caractérisé.

Il y a quelques années, un sieur Eric Prydz a fait un carton avec un morceau particulièrement réussi, « Call On Me« , basé sur un sample d’une chanson de Steve Winwood, « Valérie« .

Tout est merveilleux, il est numéro un dans plusieurs pays, il fait un clip très … marquant et, élément certainement le plus important, j’adore ce morceau (oui, mon avis est très important, comme tout le monde le sache).

Mais voilà, il s’avère que cet Eric Prydz est en réalité un escroc.

En effet, ce morceau « Call on me » n’est qu’une vulgaire copie d’un morceau réalisé par le groupe Together, formé par DJ Falcon et Thomas Bangalter (la moitié de Daft Punk) et basé sur EXACTEMENT LE MEME SAMPLE.

Comment cela a-t-il été possible, me demandez-vous …

Hé bien … quand on fait un morceau basé sur un sample (un échantillon d’un morceau composé par quelqu’un d’autre), il faut obtenir l’autorisation de celui qui a composé le morceau dont est extrait ce sample.

Et Thomas Bangalter et DJ Falcon n’ont pas fait les demandes suffisamment rapidement … ce dont a profité Eric Prydz, qui avait entendu cette tuerie et a décidé de la reprendre à son compte, en la raccourcissant, en gardant la même tonalité, le même type d’arrangement … et surtout en « clearant » le sample, c’est à dire en demandant l’autorisation de l’utiliser …

Et il a récolté tout le succès … mais n’a jamais osé jouer le morceau sur scène … Et pour cause !

Alors, faites comme pour Christophe Maé : N’ACHETEZ PAS ET N’ECOUTEZ PAS. Avec un peu de chance, ça le fera prendre sa retraite anticipée …

A titre d’information, voici le morceau dont est extrait le sample (à partir d’1 min. 03)

 

Étiquettes : , , , , ,

That’s what we are

Beaucoup de choses à écrire, pour une fois.

D’abord, si vous êtes en Drôme provençale ce week-end, il faut que vous veniez chez moi (façon de parler, hein …), pour écouter ceci :

C’est très bien …

Puis, avant d’y aller, vous pourrez vous taper cette petite bombinette funky :

The moon up above, it shines down upon our skin 
Whispering words that scream of outrageous sin 
We all want the stuff that’s found in our wildest dreams 
It gets kinda rough in the back of our limousine 

That’s what we are, we all want a love bizarre 

La fabuleuse guitare funky à l’arrière, c’est Wendy Melvoin. La copine de Lisa Coleman.

Je suis MEGA SUPER FAN de ces deux femmes. Elles sont exceptionnelles et Prince redeviendra grand (ah ah ah) le jour où il comprendra qu’il n’a jamais été aussi bon que pendant la période où elles étaient avec lui. Les hommes ne comprennent jamais rien à ce que les femmes sont réellement pour eux.

Enfin bref.

Mais parfois, les gens qui comprennent que dalle, une fois avoir encore plus rien compris que d’habitude, ils font des choses comme celle-ci.

C’mon you little fighter
No need to get uptighter
C’mon you little fighter
And get back up again
Oh get back up again
Fill your heart again…

And it won’t rain ever again …

Et dernière chose … étant le Chef (oui), je fais des trucs de chef. Vous pouvez pas comprendre, vu que vous êtes pas le Chef. Vu que c’est moi, comme je l’ai dit précédemment. Mais comme vous sachez rien, vous l’avez déjà oublié. Au contraire de moi, qui sache, par principe, vu que je suis le Chef.

J’ai donc perdu le peu de lecteurs qui restaient encore ici et qui pense maintenant que je suis un grand malade.

Mais, étant le Chef en permanence, ma chefitude ultime et les IMMENSES responsabilités qu’elle entraine, m’imposent de rigoler un peu.

Et donc, voici. Le meilleur pour la fin. Heu, pardon … Leum et yeurpoure l’afaim. (spéciale à mes deux sous sous sous sous sous sous sous chefaillonnes préférées).

HUH HUH HUH !!!! RUUUUUUUUUUUUUUUUDDEEEE  BOOOOOOOOOOOYYY !!!

JAGUAR GORGONE (cent) KOOL SHEN (maikanmaime) SUPREME NIKOMOUK DANS LA PLACE !!!!!!!!!

Ouaich bihin houx coa.

Jaguar dent la plasse.

on ma dee ke my man kinishao avé hin cou 2 mouhin bihin. Alaur come sai mont sauce, bin chui las poure représentez tavu.

dabaur jvoulé deere o baltringue ki von kaçé lai couye poure laure taugraf ke jmen bal arasse tavu.

ai leu preumié ke jantan sfoute dema fee gurre, jui défonsse sa maire. aumoin sai di ai on poura pam deere queue jvou zet pri en trètre.

bon alaur si chui las, sai (taimatche, umpeu du moore) ke jè antandu dent la strite queue my man kinishao île avé dé soussi.

Sure la taite deu ma maire jvé défonnssez la taite du salle bate are ki lui fè du malle.

Paske my man kinishao moa jè du raispai poure lui. Sez sont y déshirre trau l’heure maire. bont jui an net pa enquaure pree paske 30.000 eurau le sont il abuz umpeu kanmaime tavu.

bont tavu moua lai truque 2 san tee man aitou sa sai pa trau mont truque tavu. jlèsse sa ota fiole mèkan sai poure lai srabe, chui la tavu, sang soux scie.

mèbon jcroa queue seukil an mairde lepluçe sai (ptan triau nalle, aiouè anplusse de lumoure jai due vauquabulère) kila padeuve raie gadje. sa veu deere meuf pourre lé cussèré ki orè pa conpri.

mèbon jvè allée vouare dent mont free go (samaire i tu le jeudmau la) scie ime raiste pa un bou dautaisse (tou geoure lumoore) poure ki puiçe umpeu se dégaur jet (sel kade leu deer, aiouè jeume d’épar tee jamè de mont nu moore) le poix rot lgame hein.

bont jarraite issi paske sa mainairve décrir côme ssa épi jet d’étruque afère tavu.

sam afè plézir de maisprimé issi part mee voux lai blagueur … heu les bloggers (ontaire mines avaique hein brun du moore).

Peace, Unity, Love & Having fun.

Pardon, pardon, pardon, pardon, pardon, pardon, pardon, pardon, pardon, pardon … mais franchement, ça me fait TROP rire…je sais, il m’en faut peu… en plus J’ADORE Joey Starr …

But that’s what I am … I just want a love bizarre …

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 juillet 2011 dans Uncategorized