RSS

Archives Mensuelles: juin 2011

Poor poor lonely computer …

Ce soir, entre His Royal Badness qui a fait un petit live au Grand Journal (trop court et limite décevant, malgré la super qualité des musiciens et de son @#*%!! de son de guitare) … et Wendy et Lisa qui m’ont envoyé leur dernier CD (édition limitée dédicacée, bien entendu … mais comme personne les connait, tout le monde s’en fout …), j’ai immédiatement pensé à cette période bénie où ces trois-là faisaient de la musique ensemble.

Et entre autres choses, ça donnait ceci.

« Poor lonely computer 
It’s time someone programmed U 
It’s time U learned love and lust 
They both have 4 letters 
But they’re entirely different words 
Poor lonely computer 
Poor, poor lonely computer 
Do U really know what love is?  »

 

Étiquettes : , ,

Fantasy is reality

Et comme d’habitude, j’en reviens à la funk, parce qu’elle parle au corps, au coeur, à l’âme … et que, derrière la grandiloquence …  c’est probablement the place where I belong …

Et tout … et tout … et tout …

Et moi.

For once in a while …

«  … keeps me hanging in there, because that’s the only way …« 

 

Étiquettes : , ,

Shall we begin ?…

Facebook, ça sert à rien. Sauf des fois. Donc ma première phrase est idiote.

Bref.

Des fois, Facebook sert à suivre des gens pour qui on a beaucoup de respect et d’admiration, comme par exemple ces deux dames-ci.

 

Il y a quelques années, elles faisaient de la musique avec un petit monsieur de Minneapolis, avec lequel elles avaient notamment composé cette petite merveille.

 

Et puis, ce petit monsieur étant très chiant, elles se sont barrées, pour faire  diverses choses, juste toutes les deux. Diverses choses comme celle-ci.

 

Elles ont aussi travaillé avec Seal, avec qui elles ont notamment composé « Bring it on »

 

Elles ont également fait la musique pour l’une des meilleures séries de ces dernières années, « Heroes« .

Je les aime beaucoup, vraiment. Elles ont un « spectre » musical extrêmement large, qui va de la pop à la funk, en passant par le jazz, la musique classique ou le rock. Et elles ont apporté énormément à Prince … dont les meilleurs albums, bizarrement, sont ceux qu’il a fait quand elles étaient avec lui.

Le 2 juin, elles ont sorti un nouvel EP, « Snapshots » (extended play, comme celui que je vais sortir cette année …). Toutes seules, sans maison de disques, ni promo de malade.

 

C’est un petit album de 6 titres extrêmement variés, qui balaie la quasi-intégralité de leur palette musicale.

Je l’ai achetée dès sa sortie, simplement parce que je savais que je ne serai pas déçu.

Et je ne l’ai pas été … Je suis en train d’écouter mon morceau préféré de cet album, « Water to the wave« , qui est un morceau d’une finesse rare : le piano de Lisa, la guitare et la voix de Wendy, une batterie derrière … Les paroles sont inspirées d’un poème de Pablo Neruda, qui parlait de faire un bracelet d’étoiles pour son amoureuse …

Il y a TOUJOURS quelque chose de spirituel dans leur musique, quelque chose qui touche celui qui l’écoute au plus profond de lui-même. Elles faisaient déjà ça avec Prince : l’intro de « Sometimes it snows in April » était quelque chose qui allait … très loin …

J’écris cet article parce qu’elles font la promo de leur album elles-mêmes et qu’elles ont demandé à ceux qui les aiment et qui ont acheté le CD de les aider.

Mais surtout parce que Wendy et Lisa sont deux musiciennes extraordinaires, d’une finesse et d’une sensibilité rares et que je n’ai toujours pas compris comment Prince avait pu les laisser partir.

 

Étiquettes : , ,