RSS

He’s out there right now

26 Mar

Je crois qu’à de très rares exceptions, les relations entre les gens, quelle qu’en soit la nature, sont basées sur un profond égoïsme.

Je ne m’intéresse pas à toi, je m’intéresse uniquement à ce que tu peux me donner. Ou à ce que je peux prendre de toi, à quelque chose que tu as ou que tu es, et dont j’ai « besoin ».

Et c’est ce qui m’autorise à penser, quand tu me quittes : « mais quelle affreuse personne tu es … Comment oses-tu ME faire ça ? Comment peux-tu ME laisser ? Comment oses-tu ME prendre ce que tu me donnais jusque là ? ».

L’autre, avant d’être mon amour (mon doux, mon tendre, mon merveilleux amour…), est ma solution.

Mais si je t’aimes vraiment, je ne t’en voudrais pour rien. Et je ne te prends rien, tu ne me prends rien, puisqu’on se donne mutuellement. Tu n’es pas là pour combler un manque ou pour me compléter.

Je n’ai pas besoin de toi, je veux simplement t’aimer et être avec toi. Qu’on soit tous les deux.

Tu n’es pas ma « moitié ». On ne fait pas qu’un, puisqu’on est tous les deux. Nous deux.

20110327-120923.jpg

C’est dans les rêves tout ça. Ou, au mieux, sur les pages d’un blog.

Et moi, malgré toutes ces belles phrases et tous ces « raisonnements » de mes deux, je suis comme tout le monde, ça n’est pas dans ce domaine que je suis l’exception.

Parce que là, j’ai juste envie d’un vrai câlin.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 26 mars 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :