RSS

Indemnity for loneliness

01 Mar

Je ne devrais jamais réécouter les anciennes musiques que j’ai faites.

D’abord parce qu’elles me font m’interroger sur l’état de ma santé mentale quand j’ai décidé, il y a plus de dix ans déjà (spéciale cass-dédi au Suprême …), de laisser de côté ma musique pour faire du rap.

Ensuite, quand j’ai décidé, il y a plus de quatre ans déjà, de me prendre la tête en allant m’enterrer au fin fond de la Haute Savoie, plutôt que de faire vraiment de la musique et de devenir la superstar mondiale de la galaxie interplanétaire que j’étais (suis ?…) destiné à être.

Enfin et surtout, parce que ça me retourne le bide à chaque écoute.

Pourquoi ? ne manquerez vous pas de demander … Car vous êtes comme tout le monde, une commère en puissance.

Hé bien, aussi prétentieux que ça puisse paraître, parce que je me demande comment j’ai pu faire une musique pareille et … en être toujours à me lamenter sur les raisons pour lesquelles j’ai pu faire cette musique.

C’est un mélange de colère, de regret et surtout d’immense mélancolie, parce que cette musique voulait vraiment dire quelque chose et débordait de tout ce que je ne suis toujours pas capable de dire (autrement).

Les derniers morceaux que j’ai composés m’ont permis de me rendre compte que je suis en train de raffiner considérablement ma façon de faire ma musique. Je dis raffiner dans le sens où j’arrive très vite à l’essentiel, à dégager la mélodie idéale pour illustrer telle ou telle émotion. Parce que la musique illustre UNIQUEMENT des émotions, quelles qu’elles soient.

Et ainsi, j’arrive très très rapidement à trouver ce que je veux. Ce qui m’évite d’encombrer mon disque dur avec des ébauches de musiques très nulles … Je préfère encombrer mon dictaphone / iPhone avec des idées de mélodies … dont je me resservirai dans 5 ans, probablement …

Tout cela contribue à m’auto-donner des coups de pied au cul et à faire de la musique, plutôt qu’à me plaindre de ne pas en faire assez …

Alors, cette année va ENFIN être l’année où je vais faire un CD de vraie musique (c’est à dire pas du rap … mais qu’il est méchant ce garçon, c’est pas possible, je l’ai toujours su …).

Voilà.

Se pose d’ores et déjà la question des titres que je vais mettre sur ce CD … Il y en a quelques uns qui sont incontournables, notamment les trois derniers que j’ai composés, parce que je les aime bien et que celles qui les ont écoutés (oui, je ne fais jamais écouter ma musique à mes congénères masculins …) les ont beaucoup aimés.

Mais … il y a certains morceaux plus anciens, qui représentent quelque chose pour moi, qui correspondent à une période importante de ma vie ou qui sont « reliés » à quelqu’un de très particulier … et dont je ne sais que faire …

Je ne fais rien par hasard, je ne dis rien par hasard et, s’agissant de la musique, je ne compose pas une note qui ne soit très chargée émotionnellement.

Il me reste environ un mois pour décider quels seront les morceaux sur ce premier CD … qui sera suivi d’un autre peu de temps après, puisque j’ai suffisamment de « matériel » pour en faire 3 ou 4.

Alors, je vais écouter … ré-écouter … ressentir … réfléchir … hésiter … retenir mes larmes … me souvenir … me mettre en colère … sourire … n’écouter personne … aller là où ça fait très mal … regretter … penser à demain … re-sourire …

Et en attendant, j’aurais au moins fait ça de joli.

And the bliss will come.

Publicités
 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :